Continuation du Service « Grenzüberschreitende Arbeitsvermittlung /Grensoverschrijdende Arbeidsbemiddeling »

Le point service de l’emploi transfrontalier (Servicepunkt Grenzüberschreitende Arbeitsvermittlung / SGA) de l’Euregio Meuse-Rhin, basé à l’Eurode Business Center (EBC) à Kerkrade/Herzogenrath, s’est révélé être un partenaire indispensable dans les initiatives transfrontalières du marché du travail avec plus de 600 placements ces dernières années. Les partenaires de coopération au sein de l’AGS signent donc un accord de suivi le 27 janvier sous la présidence de M. Wethouder Dion Schneider. Wethouder Dion Schneider (Marché du travail) : « La poursuite après la fin du projet pilote, l’élargissement de l’équipe de travail frontalier et maintenant un accord de suivi pour 2021-2022, était non seulement logique mais nécessaire ».

Accord de Suivi

Les partenaires de cette coopération : UWV WERKbedrijf Zuid-Limburg, Bundesagentur für Arbeit, Agentur für Arbeit Aachen-Düren / EURES, Werkgevers Service Punt Parkstad, Podium 24 (Sociale Zaken Maastricht-Heuvelland), Werkgevers Service Punt Westelijke Mijnstreek, Jobcenter Städteregion Aachen et la Gemeente Kerkrade comme organisation hôte, signent l’accord de suivi du SGA 2021-2022, qui est soutenu par l’association MKB Parkstad Limburg.

Afin d’enregistrer la signature de l’accord de suivi de la SGA 2021-2122, un film a été réalisé avec les partenaires signataires au lieu d’un événement physique. Les citations expriment le niveau d’engagement très haut avec lequel on continue à construire ensemble un SGA durable et à l’épreuve du temps.

Veuillez regarder le film ici : https://www.euregiobizz.nl/nl/film/sga-voortgangsdocument-ondertekening

Marché de travail eurégional

Dans une région géographique frontalière telle que l’Euregio Meuse-Rhin, un marché du travail transfrontalier et transparent est la condition de base pour un climat d’établissement économique attrayant et de portée internationale. Cependant, malgré les liens économiques étroits entre l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique, les frontières de l’Euregio Meuse-Rhin représentent toujours un obstacle à bien des égards. De plus, les structures et tous ceux qui y travaillent sont souvent orientés sans changement vers leur propre pays depuis des décennies. Par conséquent, le marché du travail transfrontalier en particulier est un marché constitué de « demi-cercles » indépendants qui se concentrent sur leur propre arrière-pays, de sorte que ni les emplois et les institutions de l’autre côté de la frontière ni le potentiel de travail ne peuvent pas être exploités entièrement.

L’intégration des marchés du travail individuels dans un marché du travail transfrontalier et eurorégional sera avancée afin de renforcer l’attractivité. En outre, les opportunités et les possibilités de carrière pour les demandeurs d’emploi et les résidents frontaliers seront optimisées ainsi que le climat commercial eurorégional, qui présente un attrait international, sera amélioré.

Plus de 600 placements réussis

Une des conditions de base pour un marché du travail transparent et transfrontalier est l’existence d’une structure d’information et de conseil durable. Cela a résulté à la création de la Grenzüberschreitenden Arbeitsvermittlung (SGA Kerkrade), en 2016. L’équipe de la SGA EMR, Kerkrade-Herzogenrath, a effectué plus de 600 placements de juillet 2016 à décembre 2020. Ceci en coopération intensive avec le GrenzInfoPunkt. Plus de 600 fois, des personnes ont trouvé un emploi de l’autre côté de la frontière grâce aux efforts de cette équipe dévouée. Le nombre de Néerlandais travaillant en Allemagne et vice versa est presque le même. Une histoire à succès, en partie à l’époque de Corona. Des travailleurs à qui l’on a redonné une perspective d’avenir en tenant compte de leurs compétences. En leur offrant des opportunités et en répondant en même temps à toutes les questions sur le travail transfrontalier. Tant pour l’employé que pour l’employeur.